Covid 19 : la Halte toujours présente face à la précarité

Alors que la deuxième vague épidémique est là, les besoins d’aide alimentaire n’ont pas fléchi et la Halte répond toujours à l’appel, sans interruption depuis la mi-mars. Après avoir adapté ses modalités d’ouverture (5 jours/semaine puis 3 à partir de juillet, en fonction de celles des autres structures) et de délivrance des colis (participation de 2€ ou gratuité sur prescription d’un service social), la distribution ne faiblit pas. Depuis le début de l’été, l’équipe remet chaque semaine entre 200 et 300 colis destinés aux repas de 100 à 150 foyers (soit 250 à 400 personnes), avec des records battus début novembre où plusieurs autres structures ont dû fermer en raison de cas de Covid. Tout ça en essayant de maintenir un lien d’échange et de convivialité avec les personnes qui viennent chercher un colis. Un vrai défi !

Enfin, le retour du confinement a eu pour conséquence de mettre de nouveau en sommeil les activités qui devaient être relancées après les vacances de la Toussaint pour recréer ce lien social que beaucoup d’accueillis (et de bénévoles) apprécient à la Halte : ateliers entretien-bricolage, sorties pédestre, cours de conversation en français, chorale, etc. Ce n’est que partie remise !

IMG_2999r

Les familles sont nombreuses à nécessiter une aide alimentaire,
particulièrement pendant les vacances scolaires où les cantines sont fermées

IMG_3006r

Arrivage de fruits et légumes en provenance de la Banque alimentaire

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *